Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Alternance, les chemins de l'emploi CCI Grenoble

Recherche avancée
Espace entreprises

Vous êtes ici : Accueil ISCO > Découvrir l'ISCO > Une histoire, une équipe

Une histoire, une équipe

Histoire et appartenance

Le 9 juin 1922 voit la création de l’Ecole d’Art Industriel, présidée par Paul Mistral, Maire de Grenoble.

L’Ecole compte 6 sections. La 1ère section s’adresse aux jeunes voulant être métreurs, commis d’architectes ou chefs de chantier. Les cours couvrent les mathématiques, la géométrie, la technologie, la résistance des matériaux, les métrés et devis, la législation, la stéréotomie, le béton armé, le dessin de construction, l’architecture, l’ornement et le modelage. L’ancêtre de l’ISCO est né.

En 1940 le rapport Vigoureux, Directeur de l’Ecole Vaucanson stipule que « les cours doivent comprendre des cours de dessin de bâtiment et de métré et doivent être répartis sur 3 années. ».

En 1944, Jean Bonnat, alors Directeur propose de changer le nom de l’Ecole. Il propose « l’Ecole d’Architecture et d’Arts Décoratifs, nom qui sera retenu pendant seulement un an avant de devenir l’Ecole des Arts Décoratifs et du Bâtiment. En même temps la section d’architecture, de métré et de direction de chantier devient la « section du bâtiment ». L’école propose des formations de conducteurs de travaux, de commis d’architectes, d’adjoints d’ingénieurs et de métreurs et présente le projet d’un diplôme supérieur (équivalent BTS). Le projet est rejeté, mais l’école continue à délivrer des diplômes reconnus par la profession tout en refusant de préparer au Brevet de Technicien (équivalent BTS) mis en place au niveau national par l’Enseignement des Beaux Arts.

En juin 1975, la municipalité d’Hubert Dubedout envisage la suppression de la section bâtiment de l’école. Pour lui, un enseignement professionnel ne doit pas être à la charge de la municipalité, mais de l’Education Nationale.

La profession se mobilise et après de longues négociations qui associent notamment le Préfet et Jean Reydel, Président du syndicat du BTP, l’école continue sous la houlette de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble. Sous le sigle IFPB, l’Institut de Formation de la Profession du Bâtiment devient une école consulaire et s’installe dans des nouveaux locaux à Eybens. En 1984 elle prend le nom d’IFPBTP pour couvrir le champ des travaux publics, puis prend l’appellation ISCO dès 1990 sous la Direction de Jean-François Boyer, puis de Richard Mondin.

Au début des années 2000, l’ISCO, qui développe alors son offre vers l’apprentissage, structure un partenariat avec l’AFRA BTP, le CFA régional de la profession.

Dirigé à partir de 2005 par Thomas Viron, l’ISCO crée en 2010 un partenariat stratégique avec Schneider Electric et  BTP CFA AFRA pour proposer en plus du Titre de niveau III qui continue à faire sa réputation, un BTS Domotique Energies Nouvelles dont les sections s’installent dans des locaux dédiés, financés à la fois par l’Etat, la Région et la CCI.

En 2013, le titre change de nom et devient « Responsable Technique en Bâtiment et travaux Publics ».
Texte inspiré de « 350 ans d’écoles d’art à Grenoble », Yves Deshairs 2002.

Identité consulaire 

Bâtiment de la CCI de GrenobleL’ISCO est un établissement géré par la CCI Territoriale de Grenoble, l’entité économique la plus représentative et la plus large du territoire. A ce titre, tous les personnels de l’établissement sont des agents et cadres consulaires dépendant de la CCI Régionale Rhône-Alpes.

Par ailleurs l’ISCO a des liens forts avec la profession, notamment à travers le partenariat avec le BTP CFA AFRA, mais aussi de part l’histoire de l’école.

L’identité consulaire permet à l’ISCO de se situer au cœur des préoccupations économiques et de faire aisément le lien entre économie, emploi et formation.

Le Conseil de gestion de l’ISCO est présidé par le Président de la CCI ou son représentant qui veille à la bonne adéquation entre développement économique local, besoins en matière d’emplois qualifiés et offre de formation.

Le rattachement à la CCI est un gage de sérieux, de rigueur de gestion et d’adéquation avec les besoins locaux de formation et d’emploi.

Les équipes

L’encadrement
Directeur : Thomas VIRON
  • Manager ISCO et secteur bâtiment : Christian Rosas
  • Manager Service Conseil Alternance : Myriam Bourreau
  • Manager Administration et projets : Marie-Christine Nabais
  • Manager Moyens Généraux : Gilles Ferret
  • Assistante administrative : Florence Hoehe
Les formateurs
L’ISCO a toujours fait largement appel aux professionnels du secteur pour intervenir dans les sections.

Les enseignants et formateurs sont donc quasiment tous des professionnels en exercice ou des personnes issues de l’entreprise.

Avec ses quelques 150 alternants et des taux d’insertion record, l’ISCO reste une valeur sure dans le paysage de l’encadrement du BTP.




 

Liens utiles entreprises

Nos lauréats


Rejoignez notre tribu


Bien dans mon metier

Web TV

 

Réseau des anciens

Témoignages en image